Nous allons parler des vedettes de l’été… les abricots !

 

Les abricots sont des fruits délicats, gorgés de soleil aux arômes envoûtants. Ils peuvent nous accompagner partout et tout au long de l’année selon les méthodes de conservation utilisées. La meilleure période pour les déguster frais est maintenant, nous sommes au pic de la saison de ce fruit apprécié des petits et grands. Sa saison commence en juin et fini en août, cela peut varier en fonction d’où nous nous trouvons. Ces fruits sont synonymes de soleil, de vacances, en bref, de l’été.

Quelle est l’histoire de ces vedettes.

Il y a environ 5 000 ans, les abricotiers poussaient  en Chine à l’état sauvage. Depuis, ils ont énormément voyagé, entre autres en empruntant la célèbre route de la soie, puis en se propageant dans le bassin méditerranéen. Cependant, ils reçurent un accueil mitigé dans le reste de l’Europe. Heureusement aujourd’hui, ils sont devenus de vraies vedettes.

Route de la soie

 

L’abricotier est un arbre de climat continental supportant des températures hivernales descendant jusqu’à -20 °C. Toutefois, il reste très sensible aux froids printaniers qui peuvent contrarier la floraison ou la nouaison des fruits (le moment ou la fleur se transforme en fruit après avoir été fécondé par le pollen butiné par les abeilles) ce qui risquerait de causer de gros dégâts pour la suite de son existence.

 

Comment grandissent-ils ?

Le soleil est la clé pour avoir de beaux abricots goûteux.

Messieurs les Abricots s’épanouissent accrochés aux branches d’un abricotier, arbre de la famille des rosacées.

Une fois l’hiver terminé l’abricotier reprends doucement des forces, la sève commence à remonter depuis ses racines jusqu’en son sommet, puis de petites pointes vertes font leurs apparitions, se sont ses feuilles qui l’habille. 

Ses branches commencent à bourgeonner, les fleurs éclosent, les abeilles viennent butiner autour de lui, puis le vent aide les abeilles à transporter le pollen de fleur en fleur pour les féconder. Les fleurs se transforment en de petites baies vertes de la taille d’un grain de poivre. Petit à petit elles grandissent pour devenir des fruits de la taille d’une balle de golf. Le noyau se forme et durci. Le soleil leurs donne des arômes parfumés et un teint orangé, l’heure de la récolte approche.

 

L’eau est également un participant actif dans la création des abricots, elle a un effet direct sur leurs croissances. La phase critique de sensibilité à la sécheresse se situerait entre le début du durcissement du noyau (mi-mai) et la récolte. A l’inverse une alimentation trop humide affecte la qualité gustative, la fermeté et cause des problèmes d’éclatement de sa peau durant la récolte.

 

Les cueillir !

 

Pour cueillir des abricots, il ne faut pas seulement se fier à leur couleur, il faut les toucher, les sentir, ils doivent être charnus, souples et parfumés. Les abricots ne sont pas comme certains fruits, une fois cueillis, ils ne mûrissent plus. Il est préférable de les consommer frais rapidement après cueillette ou achat, leur état se dégrade rapidement.

 

Profiter de leur saveurs !

 

Pour pouvoir apprécier leurs saveurs plus longtemps une multitude d’options s’offrent à nous : pour se rafraîchir un petit sorbet sera excellent, pourquoi pas une tarte pour le goûter, envelopper dans un chausson de pâte feuilleté, en compote pour agrément notre fromage blanc, ou en jus, etc. En version salée, ils peuvent chevaucher les morceaux de porc ou de poulets de nos assortiments de brochettes, ils peuvent égayer nos salades vertes, de lentilles, de taboulés ou autres, ils relèvent tagines ou viande mijotée.

 

Si nous souhaitons enfermer leurs parfums pour adoucir nos petits déjeuners des matins d’hivers nous pouvons concocter des confitures, les agrémenter d’un brin de romarin, ou saupoudrer de fèves de tonka leur apporte une petite note subtile. Nous pouvons les garder au sirop dans des conserves en verre comme le faisaient si bien nos grand-mères. Pour nos petites faims en cas de randonnées, les abricots secs sauront toujours nous redonner un petit coup d’énergie. 

Enfin, l’eau de vie « abricotine » est faite pour arroser un sorbet ou relever un gâteau moelleux. 

Voilà quelques idées pour apprécier ce fruit comme il se doit.

Leurs redonner vie !

 

Si nous le souhaitons, il est tout à fait possible de voir s’épanouir un abricotier devant nos fenêtres, pour ceci, la prochaine fois que nous dégusterons un abricot, gardons le noyau pour le planter en terre. Nous le verrons devenir arbre et puis fruit à nouveau. Pour y arriver, il est conseillé de s’armer de patience, avant de pouvoir savourer le premier fruit, il nous faudra attendre au minimum 4 ans, pendant lesquels nous lui aurons fourni amour, attention et bon soin. 

J’espère que tu as apprécié ta lecture !

Chaleureusement,

 

 

Des idées colorées !

Je t’offre 3 secrets

sur le pouvoir des couleurs

dans nos assiettes.