L’hiver est là, voici le moment de se mettre au chaud, et pourquoi pas derrière les fourneaux pour concocter de bons petits plats. Et oui, les journées son courte, le froid, la neige, le vent ne font pas envie de mettre le nez dehors. Alors il faut bien s’occuper, et pourquoi ne pas cuisiner de bon petit plat pour les partager avec les gens qui nous entourent. L’hiver reste une saison magnifique, ses longues soirées sont propices aux confidences autour d’une bonne boisson chaude telle que thé à la cannelle, vin chaud ou chocolat chaud, pour moi l’hiver à une odeur douce et épicé. Malgré le froid, la nature nous offre par certaines occasions un paysage féerique comme figé dans le temps, recouvert d’une belle couche de neige, le tout gelé par des températures polaires. Il faut l’admettre il y a quelques merveilles que nous pouvons apprécier que pendant les mois d’hiver

Je l’accorde parfois, on se dit que l’hiver tout tourne au ralenti, la nature est morte, elle n’a rien à nous offrir. Et c’est en parti vrai, la nature se repose pour pouvoir reprendre des forces pour sa production printanière. Mais la nature est bien fait, elle à penser à tout. Elle nous offre différentes sortes de fruits et légumes, robuste qui sont capables de se conserver de différentes façon durant les longs mois d’hiver, avec peu de manipulation humaine. Et oui, les fruits de la famille des rosacées (coings, pommes, poires etc. ), également les légumes racines (betteraves, panais, topinambours, carottes, etc.) , la famille des cucurbitacées, (courge, potiron, butternut,etc.) et les légumes feuilles (chou, endive, etc. ) ont peut-être été un peu oublié ou sont peu connu, mais ils sont et restent les trésors de l’hiver. Ils sont là pour animé nos assiettes et retrouver le plaisir des plats mijoté. Et oui si la nature les a fait robuste pour résister à l’hiver, leur préparation demande un peu plus de manipulation, mais ils en sont encore meilleurs.

L’hiver est aussi l’occasion de profiter des fruits et légumes récolté durant la belle saison, au cœur de leur maturité et transformer pour les conserver tous les long mois d’hiver, en confiture, en conserve, au sirop, à l’alcool, au vinaigre, sécher, saumurer, ou congeler. Je l’accorde de nos jours beaucoup d’industrielle ont pris l’habitude de le faire pour nous et de nous faire oublier leur juste valeur, mais le goût n’est pas pareil que dans nos souvenirs d’enfance, lorsque que nous dégustions les abricots au sirop de grand-maman, ou les haricots séchés de maman, un goût, un souvenir exceptionnel. Le matin, au petit-déjeuner rien ne vaut une tranche de pain tartiné de confiture de fruits récolté en famille ou acheté sur le marché (ou moins glamour, mais probablement plus facile, acheté au super marché) faite maison pour nous donner du baume au cœur les matins glacés d’hiver. Ce plaisir n’est pas un luxe, il est accessible à tout le monde, cependant il demande un peu de temps et de préparation, mais quelle fierté de pouvoir les déguster tout au long l’année. Donc pourquoi pas prendre un peu de temps pour soi pendant ses longs mois d’hiver, et ce re-familiariser avec ce que la nature a à nous offrir et vivre aux rythmes des saisons.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.