Passer du temps en cuisine, c’est bien joli, mais pour qui le fait-on réellement?

 

Depuis quelque temps déjà, cette question trotte dans ma tête, « Pour qui cuisines-tu ? »

Dernièrement, je me suis retrouvé seule en cuisine, ce qui est une habitude en soit mais également lors de la dégustation. Et ceci pendant plusieurs jours, même semaines. Je dois l’avoué au départ mon envie de cuisiner rien que pour moi, c’était volatilisé.

D’un coup, je trouvais cette tâche banale, vide de sens, je trouvais même que c’était devenu une corvée. Pourtant, j’adore cuisiner, mais cuisiner uniquement pour moi, je n’y voyais aucun intérêt.

Donc j’ai commencé à me creuser la tête et me demander pourquoi un tel revirement de situation, moi qui d’habitude m’amuse derrière les fourneaux.

Mais pourquoi est-ce que je n’aime pas cuisiner pour moi toute seule ?

Ma déduction a été que j’aime partager, j’aime le lien que la cuisine crée, j’adore faire plaisir en offrant des friandises fait-maison ou en savourant de bons petits plats. En me retrouvant seule, il me manquait ce lien, ce partage que la cuisine crée. 

Bien sûr, il fallait me nourrir, je n’allais tout de même pas me laisser mourir de faim. Donc je faisais le strict minimum, je regardais ce qui « traînais » dans le frigo et je picorais comme ceci, donc rien de très glamour ou de très équilibrer.

Et là, je me suis dit pourquoi ne pas me faire plaisir également ?

Et oui, j’aime tellement faire plaisir aux autres, mais moi aussi, j’ai besoin de prendre soin de moi, de me faire plaisir. Une fois cette prise de conscience acquise, cuisiner pour moi, n’était plus autant une corvée, mais simplement une façon de me faire plaisir à moi rien qu’à moi. Et oui, parfois être un peu égoïste, ça a du bon. 😉

 

Donc durant ma période de « solitude », j’ai profité de faire des choses plus simple qui me demande moins de temps de préparation que d’habitude, mais que j’apprécie également de manger. Parfois simplement en disposant joliment des crudités dans une assiette, ou en ajoutant une touche de couleur avec une brindille d’herbe aromatique à mon assiette.

 Depuis, j’essaie d’appliquer ce principe dès que je suis seule, je souhaite également prendre plaisir à savourer mon repas, donc je crée une atmosphère agréable, avec les beaux jours je profite de manger à l’extérieur, sur mon balcon. Je profite également de mettre de la musique et créer un moment de détente autour de mon repas.Je sais que beaucoup d’entre nous sommes pris dans le quotidien, que nous faisons les choses un peu machinalement sans trop y penser. Cuisiner peut être une tâche répétitive, qui revient sans arrêt, et oui nous mangeons généralement trois fois par jour. Mais savoir pour qui ou pourquoi on cuisine apporte un peu de légèreté à cette tâche.

Alors ma question « Pour qui cuisines-tu ? » t’est aussi adressé. Parce que nous nous retrouvons tous dans des situations différentes, avec des besoins et des envies différentes.

N’hésite pas à partager tes impressions sur cet article et mentionner pour qui tu aimes cuisiner. Et n’oublie pas, tu as le droit de te faire plaisir également quand tu te retrouves seul.

 

Chaleureusement,

 

 

 

 

Des idées colorées !

Je t’offre 3 secrets

sur le pouvoir des couleurs

dans nos assiettes.